DE L’UTILITE DES CODES : LA CONSPIRATION

Date 01/04/2006 22:40:00 | Sujet : 7 - Histoires

Image originale NOTE: Connaissez-vous notre rubrique Histoires ? Pour mieux vous faire connaître ces petites nouvelles, nous avons décidé de publier à la Une, le 3ème volet d'une saga écrite par Raslebol. La Rédaction.

Nous avons laissé Skype, alors qu’il venait d’inventer des codes devant permettre à son père, toujours sur la brèche, de prendre quelque repos...
La situation était la suivante : l’Informaticien, assis jour et nuit devant son ordinateur, répondait aux millions d’appels. Skype, blotti contre une carte mère, s’occupait de ses clones frères et sœurs. Depuis quelque temps, il devait également se soucier de la santé de son père.

Skype avait des doutes sur l’utilisation que son père faisait des codes. Il lui semblait qu’il ne s’en servait que pour lui faire plaisir. Il voyait arriver à tour de rôle « en ligne » et « accessible »… et les autres ? … pour un peu, il aurait même oublié leur existence ! Que faisait son père ?

- alors, père, que penses-tu des codes ?
- eh bien, je les trouve fort beaux. J’aime beaucoup celui qui est tout vert, mais celui qui a ma préférence, le plus beau, c’est le vert avec un soleil
- et les autres ?
- bof, il y en a un tellement transparent, qu’on ne le voit pas, pour deux autres, je n’aime pas l’alliance des couleurs. Comment as-tu pu mettre du rouge ou du marron sur du vert ! Il y en a un avec une montre… mais j’ai la mienne… et le dernier, je n’ai pas compris à quoi il servait

Ohlalala, pensa Skype, ce n’est pas gagné ! Comment faire pour que mon père les utilise ?

Skype envoya un message à toutes ses sœurs, à tous ses frères pour un sondage express sur l’utilisation des codes par leurs parents respectifs

- merci de votre participation. À 82 % vos pères et mères utilisent les codes et en ont compris le sens.. Il faudra bien que le mien y arrive aussi ! A bientôt.

Puis se fut le silence. Skype réfléchissait doucement 0 1 0 1 0 1 0 1

Bon, je vais tenter quelque chose se dit-il tout bas. Et tout haut :

- Père, tu ne voudrais pas faire une partie de Loup et Agneau ?
- Mais Skype, comment veux-tu jouer ?
- Facile, je dessine un damier sur un tableur et on prend les codes comme pions. Tu seras le loup invisible, enfin un peu irisé quand même pour que je puisse te voir et moi je prends les autres.
- OK mais qui va répondre aux skypers ?
- Bof, ne t’inquiète pas, la moitié du monde dort et l’autre regarde les Jeux Olympiques… on a un peu de temps

Ce que le petit malin ne dit pas, c’est qu’il avait déconnecté le système pour quelques instants et averti ses frères et sœurs. Une partie acharnée commença.

Skype alignait ses codes agneaux, son père avançait son code loup, de case en case, à marche forcée, il fonçait vers « en ligne » et « accessible » dont il ne fit qu’une bouchée. Puis il se tourna vers les autres, mais là, des surprises l’attendaient :

. « absent » jouait les filles de l’air et avait disparu
. « ne pas déranger » avait levé bien haut son sens interdit, il ne pouvait passer
. « pas disponible » se désintéressait de la partie et dessinait sur un coin du tableur


- Eh tu triches, rugit le père
- Oh que non, rit Skype, je suis bien tranquille derrière mes codes, je fais ce que je veux, tu ne peux pas les atteindre
- dis donc, fils indigne, cette mascarade rime à quoi ?
- père, c’est juste pour te montrer l’utilité des codes. Tu vois, si tu les utilisais, tu pourrais recommencer à avoir un peu de temps libre, pour toi, pour moi, pour nous, quoi.

La négociation fut rude, mais finalement, l’Informaticien accepta un tableau d’utilisation :

Image originale je suis en ligne
Image originale je suis en ligne et disponible
Image originale je suis absent (je reprends les balades dans la forêt)
Image originale je ne suis pas disponible (je vaque à mes affaires, repas, repos…)
Image originale ne pas me déranger (je reprends les traductions du logiciel et du mode d’emploi dans différentes langues)
Image originale Invisible : je vois et ne suis pas vu
Image originale il est là par sécurité à utiliser le moins possible

- bon, maintenant que c’est réglé, je peux reconnecter
- pardon, tu avais osé déconnecter ? tu n’es qu’un odieux garnement. Tout le monde va croire que j’étais en panne, que j’ai été hacké, que sais-je… quelle réputation !
- mais non, mes frères et sœurs étaient avertis, ils devaient simuler une panne si quelqu’un cherchait à te joindre. Bon maintenant, quel code vas-tu mettre, disponible ou absent, histoire d’aller te calmer dans la forêt ?
- je me rends, petit conspirateur, je mets le vert et marron. On fait une partie d’échecs ?

.../...



Cet article provient de Le Portail SKYPE France
http://telecharger-skype-fr.com/telephone-gratuit

L'adresse de cet article est :
http://telecharger-skype-fr.com/telephone-gratuit/modules/news/article.php?storyid=183